Le 1er Août : Anselme
Nous avons accueilli Anselme comme cela était prévu. Anselme est un enfant orphelin de père et de mère. Il a 8 ans, c’est sa grand-mère qui l’a amené. Anselme nous a fait quelques difficultés lorsque sa grand-mère a dû nous quitter. Il ne voulait par rester, il disait qu’il voulait repartir avec sa grand-mère. Il était fermement décidé. Il a fallu user de stratagèmes. Grâce à Marie-Françoise qui l’a bien cajolé, Anselme a finalement décidé de rester. Une heure de temps après, Anselme se trouvait dans la maison comme un habitué. Il s’est rapidement familiarisé avec les autres. Le lendemain, la grand-mère nous a appelés, et elle était surprise de savoir qu'Anselme ne demandait plus à partir. Il se porte très bien, il est toujours gentil avec les autres. Pour le moment il mélange les noms de ses frères, il appelle celui-ci par le nom de celui-là. Je pense qu’il va réussir à les mémoriser bientôt. Il est heureux parmi nous.







Le 2 Août : Les cours de vacances.
Les cours de vacances ont commencé. Les enfants y vont. Les premiers jours ils n’étaient pas très motivés. Ils préféraient rester à la maison pour jouer et s’amuser. Mais après une semaine, ils y ont pris goût, voyant que les cours étaient intéressants. Les instituteurs et les professeurs leur apprennent par avance les leçons qu’ils verront dans les classes supérieures où ils vont aller à la rentrée scolaire. Ils partent à 7 heures 30 du matin, ils reviennent à 11 heures. Les frais d’inscription ont augmenté cette année, mais avec Marie-Françoise, nous avons jugé bon d'inscrire les enfants. Pour ceux du primaire le prix est de 1000cfa (1€52), pour les collégiens, c’est 1500cfa (2€30). Alors que l’année passée, c’était à 500cfa et 1000cfa.







Le 7 Août : Promenade à kpalimé.
Nous avons quitté la maison à 6 heurs 30. Après avoir faire un bon et paisible voyage, nous sommes arrivés à Kpalimé et nous sommes partis chez lez sœurs "Notre Dame de l'Église", car nous avons une petite sœur chez elles qui s’appelle Stéphanie et qui habite chez elles (les religieuses ont une école). Malheureusement nous n’avons pas trouvé notre petite sœur Stéphanie, elle est partie en vacances. Cependant, les religieuses nous ont bien accueillis. Nous avons laissé nos effets chez elles et nous sommes partis visiter la cathédrale de Kpalimé. Nous sommes partis sur la tombe de Mgr Pierre SEECHI, le premier évêque de Kpalimé. Nous nous sommes rendus ensuite aux pieds de la Vierge Marie pour la récitation du chapelet. De la cathédrale, nous sommes partis dans le centre artisanal.


Marie-Françoise a voulu faire quelques achats pour la cuisine. Elle est partie au moment où nous sommes entrés dans la ville pour nous promener. Laurent connaît bien la ville, c’est lui qui faisait le guide. Marie-Françoise a acheté des ignames, du gari, de l’huile rouge. Elle a une sœur dans la ville, elle nous a amenés la saluer. A midi, nous sommes revenus chez les religieuses, pour partager notre repas. Les sœurs avaient tout mis à notre disposition. A15h, nous avons repris la route pour Lomé. Nous sommes arrivés à la maison à 20h, très fatigués. Heureusement, nous avions réservé une partie du repas que nous avions laissée à la maison pour notre retour. Après l’avoir partagée, chacun est parti au lit. Les enfants étaient très satisfaits de cette promenade.



Le 19 Août :
Marie-Françoise a amené Chadrac à l’hôpital chez l’ophtalmologiste. Chadrac a quelques malaises, il se frotte souvent les yeux et ils deviennent rouges. Le médecin l’a bien examiné, et a prescrit quelques médicaments. Il lui a donné rendez-vous dans 10 jours. Apparemment, il y a du progrès : Chadrac se frotte moins les yeux maintenant.
Nous avons l’intention d’aller à Kovié, lieu de pèlerinage Marial, pour confier la rentrée scolaire 2010-2011 à la Vierge Marie.
A vous tous qui nous permettez (financièrement) d’organiser ces sorties et promenades, nous sommes bien reconnaissants de vos dons vos générosités, vos bienveillances. Saint Paul disait : "il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir". Merci vous qui pratiquez cette parole Biblique. Que Dieu vous bénisse, et qu’il rende vos dons au centuple.



Le 27 Août :
Nous avons accueilli Moïse, un jeune garçon de 12ans. Il est orphelin de père et de mère, presque un enfant de la rue. C’est son propre frère et sa tante qui l'ont amené. Le frère de Moïse n’a que 20 ans il est apprenti menuisier. Moïse se promenait à travers Lomé, il refusait d’aller à l’école alors qu’il était en CM1. Pour manger, il faisait le travail de colporteur, il se couchait sous les bancs du marché. Il ne restait jamais à la maison. Avec difficulté, le frère et la tante l’ont amené chez eux. Il est retourné dans les rues après à peine une semaine dans la maison.
Il a enfin accepté de venir au foyer, car la vie devenait de plus en plus difficile pour lui dans la rue. Moïse est un jeune intelligent, très attentif aux autres pour de petits services. Il se fatigue vite, car il a de l'asthme. La première nuit qu’il a passée au foyer nous a tous secoués, car il a eu une crise. Le lendemain, Marie-Françoise l’a conduit au dispensaire ; depuis, il prend régulièrement de l'asthmanol, et il se porte de mieux en mieux.

Il s'appelait "Akoété", mais je lui ai demandé comment il voulait qu’on l’appelle, un nom chrétien, et il a répondu : "Moïse".




Le 28 Août :
Arsène et son frère Ulrich viennent passer la journée chez nous. Ces deux garçons sont orphelins de mère. La maman est morte il y a quelques mois, et le papa vient de perdre son travail.
Ulrich et Arsène vont à la même école que les autres, viennent déjeuner chez nous mais ne vivent pas avec nous dans la maison parce que nous n’avons plus de place.
Le soir après le dîner, le papa vient les chercher. Les deux enfants sont très gentils, surtout Ulrich le plus jeune qui a 5ans; Arsène, son frère, a 9ans.

Toujours calmes, on sent qu’ils sont affectés par la mort de leur maman.




Frère Patrick.