Bien chers Amis(es), Parrains et Marraines,

L’année scolaire a été bien souriante pour tous les enfants, 100% de réussite. Tous passent au niveau supérieur. Chacun aura un joli cadeau pour l’encourager
Classe de 4ème
Alexandre, 3ème
Sylvestre, 3ème

Classe de CM2
Schadrac, 5eme

Classe de CM1
Samuel, 7ème
Marc, 22ème

Classe de CE2
Laurent, 2ème
Théodore, 3ème
Classe de CE1
Amos, 5ème
André, 7ème
Moïse, 10ème
Classe de CP2
Anselme, 1er de la classe
Arsène, 9ème

Classe de CP1
Ulrich, passe au CP2


Les enfants qui sont partis en camp dans la semaine du 4 au 9 juillet sont revenus avec des jolis objets qu’ils ont appris à fabriquer au cours de ce camp.
Mercredi 7 juillet :

Nous sommes maintenant dans la nouvelle maison. Nous sommes devenus locataires d’une nouvelle maison.
Et c’est ce 7 juillet que nous avons choisi pour faire le déménagement. L’ancienne maison devenait trop petite et nous manquions d’espace.

La nouvelle maison est plus grande, les enfants peuvent aller et venir ; il y a plus de chambres.

Mais il y a aussi du travail à faire avant de s’y installer convenablement. Il y avait un énorme ménage à faire.

La maison a été construite il y a 3 ans et personne n’y habitait.
Nous sommes les premiers locataires.

Mercredi 13 juillet :

Nous étions en plein ménage et installation lorsque Makh (membre de l’Association Musique-Evénements) m’a téléphoné pour me dire que nous allions commencer les cours de musique.
Makh
a été désigné par la l’Association Musique-Evénements pour nous apprendre à jouer des cuivres : le tuba, la trompette, le trombone, afin de continuer ce qu'Hervé et Véronica ont commencé avec nous au mois d’avril.
Sans plus tarder, nous nous sommes mis au travail. Avec le programme établi nous travaillons avec lui 2 fois par semaine.

Vendredi 22 Juillet :

Nous venions à peine de commencer quand, le 22 Juillet, le Père Abbé Théodore, mon supérieur, m’apprenait la mort du Père Michel et que les obsèques étaient prévues le 26 juillet. Père Michel, dernier des Pères fondateurs du monastère de Dzogbégan, mourait ; il fut mon Père spirituel. Il avait une forte affection paternelle envers moi. Alors vous imaginez, je dois aller à ses funérailles. Et, de toute façon, j’avais prévu de passer une semaine de vacances avec les enfants au monastère.
Lundi 25 Juillet :

Nous sommes tous partis au monastère ; à la fois pour les obsèques du Père Michel et pour notre séjour chez les frères moines.

Nous avons anticipé notre départ de 2 jours. Comme il y avait beaucoup de gens qui devaient venir pour les obsèques nous ne sommes pas allés directement au monastère chez les frères, mais nous sommes restés chez les moniales, où nous avons passé deux nuits : le 25 et 26.
Les sœurs nous ont bien accueillis avec une tendre affection maternelle, au point qu’elles ne voulaient même plus nous laisser partir chez les frères. Les sœurs étaient très contentes de la présence des enfants. Elles savaient que je travaillais avec les enfants mais elles n’ont jamais vu la réalité et aucune d’elles ne m’a jamais vu avec les enfants. Elles ont beaucoup aimé les enfants. L’histoire des enfants (le fait qu’ils sont orphelins) les a beaucoup touchées. Chaque matin les sœurs hôtelières venaient nous saluer et elles nous demandaient si nous avions besoin de quelque chose. Elles étaient très attentives aux enfants et à leurs besoins.

Mercredi 27 juillet :


Nous sommes partis au monastère chez les frères, dans l’après-midi à 15 h. Le frère Jean-Thierry nous a accueillis chaleureusement.
J'ai été affecté à la communauté et les enfants sont restés à l’hôtellerie.

Je venais manger avec les enfants dans le réfectoire des hôtes pour que les enfants soient plus à l'aise mais le reste du temps, je le passais avec ma communauté.

Nous avons aidé les frères dans certaines activités monastiques. Sylvestre, Alexandre, Laurent et moi avons participé à la lessive. Les autres enfants sont partis aider le frère Michel Benoît à trier le café. Le jour suivant, nous avons fait la récolte du maïs avec le frère Emmanuel dans les champs. Le frère Cyprien nous a donné les bouteilles d’essence de citronnelle à étiqueter.





Les enfants ont joué deux matchs de foot. Le premier match avec les enfants qui sont en séjour au monastère. Le score était 3 buts partout. Le deuxième match a opposés "les Anges Rouges" aux enfants du village voisin du Monastère. Le score a été 4 – 3 en faveur des enfants du village. Il faut dire que les enfants du village sont plus nombreux et plus âgés que les miens. Eux, ils ont fait des changements ; par contre les miens étaient au nombre juste et très petits et il n’y a pas d’autre élément pour faire le changement. Ils étaient fatigués avant la fin du match ...

... mais c’était beau et édifiant. Laurent et André étaient contents de retrouver leurs camarades. Car ils sont du milieu.
Nous sommes de retour ce lundi, et déjà les enfants commencent les cours des vacances. Ils sont un peu fatigués, heureusement que les cours des vacances, ce n’est que dans la matinée, alors dans l’après midi, ils se reposent, et ils font une longue sieste.
Tous les enfants vous saluent, ainsi que Marie-Françoise. Je suis en train d’écrire le message des enfants que je vais envoyer par e-mail. Chacun a écrit à sa marraine ou son parrain avec la photo qu'il a choisie spécialement.
Avec toutes mes affections fraternelles, je vous embrasse !
Frère Patrick.