Très chers Parrains et Marraines et Amis (es),

Bonjour

"Mon père et ma mère m’abandonnent, le Seigneur me reçois" (Ps 26, 9).

"Je suis pauvre et malheureux, mais le Seigneur pense à moi" (Ps 39,18)
Cette parole Biblique, s’applique à nous : les enfants demeurant au "foyer Saint Joseph", le Seigneur les aime. Oui ! Dieu passe toujours par des hommes pour porter secours aux pauvres et aux humbles. Notre expérience de vie dans le "foyer Saint Joseph" en est la preuve notoire. En effet, grâce à votre générosité, les enfants sont nourris, et vont à l’école. Ils sont soignés et sont habillés tout comme les autres enfants du quartier. Cela aussi, c’est grâce à vos dons et à l’amour que vous avez pour ces enfants. Je vous en suis très reconnaissant et vous prie bien, chers Parrains et Marraines, de croire à l’expression de mes sentiments les plus sincères.

Grand merci ! Que Dieu vous bénisse de tout ce que vous faites pour nous. Dieu dans sa miséricorde saura vous le rendre au centuple. Chaque jour, nous prions pour vous !

"Celui qui donne aux pauvres prête à Dieu"

L’année scolaire a bien commencé, et se termine très bien avec un résultat encourageant. La santé a été bonne tout au long de l’année. Bien sûr, il a eu des malades, mais Dieu merci, ce n’était pas très grave, nous n’avons pas été à l’hôpital ; Marie-Françoise (notre infirmière) faisait les soins nécessaires à la maison. Certains enfants ont été brillants durant les 3 trimestres et ont même eu des gâteaux de la part du directeur de l’école : Paterne, Amos, Kévin, Jean-Emmanuel, Robert. Ils étaient toujours dans les cinq premiers lors des évaluations de la classe. Au cours de l’année, aucun enfant n’a manifesté de la paresse, ou a eu envie de rester à la maison. La preuve : un jour Emmanuel était malade ; le matin lorsque les autres sont partis à l’école, Emmanuel est venu me voir et a déclaré qu’il voulait aller à l’école, alors qu’il n’était pas totalement guéri. Je l’ai encouragé, et il est parti se coucher. Tous se sont appliqués assidûment. Certains cours ont été difficiles. Mais ils ont pris leur courage à deux mains : à la maison, ils me demandaient l’explication ou à leur répétiteur. Ils avaient la bonne volonté d’étudier. Ils sont toujours avec leur cahier, sauf le samedi soir où ils repassent leur habit du dimanche pour la messe. Les collégiens, ont un répétiteur, et pour ceux de l’école primaire, Marie-Françoise et moi nous occupons d’eux pour les faire travailler.
Année scolaire 2012-2013 :
Fabio : Il passe en 5ème. (10 de moyenne)
Odilon : Il passe en 4ème. (11, 22 de moyenne)
Samuel : Il passe en 5ème. (9,92 de moyenne)
Sylvestre : double la seconde (9, 48 de moyenne)
Paterne : Il passe en 6ème. (6ème du centre, parmi les 300 élèves).
Laurent : Il passe en 6ème.
Théodore : Il passe en 6ème.
Amos : Il passe au CM2. (2ème de la classe).
Moïse : Il passe au CM2 (24ème).
Anselme : Il passe au CM1. (1er de la classe).
Jean-Emmanuel : Il passe au CEI. (2ème de la classe).
Kévin : Il passe au CE1. (3ème de la classe).
Robert : Il passe au CE1. (4ème de la classe).
Emmanuel : Il passe au CE1. (19ème de la classe).
André : Il n’a pas eu la moyenne, il double le CM1.
Marc : A été malade, il n’a pas fait la composition.

Le spirituel : A la veillée Pascale, Moïse, André et Anselme ont reçu le baptême et la Première Communion. Le 7 juin 2013, Sylvestre et Amos, ont reçu le sacrement de la confirmation. Anselme, lui est entré dans le groupe des enfants de chœur. (Les servants de messe) Du 9 au 11 août les Légionnaires, Amos, Marc, Fabio, Samuel, Moïse et Théodore vont à une retraite spirituelle qui regroupe tous les légionnaires de la paroisse, et des stations secondaires à l’u.c.a.o (Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest) ; Marie-Françoise va les accompagner, car elle et moi, nous sommes de leurs membres auxiliaires.

Le champ : Nous avons mis à profit notre terrain. (la future maison). Nous avons semé du maïs et planté du manioc. Trois mois après, nous avons mangé le maïs frais ; les maïs secs serviront pour la pâte aliment principal pour nous, les africains). Les maniocs serviront à faire le gari. Dans la cour de notre maison, nous avons profité de l’espace pour faire un petit jardin. Là, nous avons semé des carottes, du gboma (sorte d'épinards) et aussi des papayers : ils donnent déjà des fruits, que nous allons bientôt déguster.

Nous avons un autre terrain de 4 lots qu’un ami prêtre nous a offert. Là aussi nous avons semé du maïs dont la récolte est prometteuse. De ce champ, nous avons offert les prémices du maïs frais au Seigneur. C’était chez mes moniales d’Aképé. Elles sont à 5km de la ville. Fin août nous irons faire la récolte.

La musique : Notre professeur de musique, Mack, nous a aidés à faire des progrès dans la musique. Chaque samedi matin : de 7h à 10h30 nous faisons la répétition. Nous animons la messe certains dimanches avec la chorale des enfants : Chorale de la Sainte Famille, créées par les Petites sœurs de la Sainte Famille. Fabio et Paterne forment un autre groupe. Fabio joue de la trompette, Paterne du tuba. Odilon accompagne notre prière à la cithare. Moi, je joue du piano (clavier électronique) pour accompagner les hymnes.

Le sport et les occupations quotidiennes : les enfants font du sport tous les mercredi et samedi après-midi, de 14h à 16h. Ils font parfois un match avec les enfants du quartier. La plupart du temps, ils remportent la victoire. Pendant ces temps des vacances, ils vont au terrain trois fois dans la semaine, pour le foot : les lundi, mercredi, et samedi. Le matin après les laudes, nous faisons la lecture de 7h à 8h30. Chacun avec son livre. Dans l’après midi, nous en faisons le partage : chacun expose le contenu de son livre et le commente. Après le petit déjeuner, ils font des jeux : les billes, les cartes, les abdominaux, le Ludo. A 11h, ils prennent la douche. A midi, nous disons la prière du milieu du jour, suivie du déjeuner. La sieste commence après le repas, et se termine à 15h.

Nous allons faire beaucoup de sorties pendant ce mois, parce qu'il n'y avait plus de place au monastère pour nos vacances. Et déjà, début septembre, les cours des vacances vont commencer.

Nous avons acheté des matelas pour en renouveler certains qui étaient en mauvais état.


Un adage dit : "mieux vaut prévenir que guérir". Pour cela, j’ai acheté du bois qui peut servir dans l’avenir, parce que de jour en jour, le prix du bois augmente. Au début de l’année, nous avons changé le moteur de notre voiture, qui nous faisait beaucoup de difficultés. Maintenant pas d’inquiétude, la voiture roule bien. Nous avons acheté un refrigérateur pour la conservation de nos aliments. Nous avons reçu un robot ménager que l’association nous a acheté. La cuisine est dotée du nécessaire pour le mieux.

Encore une fois, Tout le foyer Saint Joseph, vous dit : Merci pour tout !!!

Que Dieu vous Bénisse à jamais !!!