Bien chers Parrains, Marraines et Amis,


Nous avons été très heureux de la visite de Monique et Isabelle, respectivement secrétaire et trésorière de l'association "un frère pour les orphelins". De pareilles visites de nos parrains et marraines, nous réconfortent toujours, et nous encouragent.

Elles n’ont pas eu le temps de se reposer ! Nous avons eu une réunion avec les deux bureaux : celui du Togo et celui de la France, représenté par Monique et Isabelle . Après les salutations d'usage, j’ai présenté la situation du Foyer : l’évolution des enfants, notre situation avec le gouvernement Togolais, les projets réalisés et les projets en cours. Isabelle a présenté le but de leur présence dans le Foyer. Ensuite, nous avons réfléchi ensemble à la façon d'améliorer les structures pour répondre aux recommandations du ministère de l’action sociale pour enfants. Car d'après l’audit qui a eu lieu en 2014, l’État nous a recommandé certains points que nous devons améliorer pour obtenir l'agrément du gouvernement pour l'existence du Foyer.

Le lendemain après notre réunion, Isabelle, Monique et moi, avons visité deux centres (les centres qui ont été bien notés) afin de pouvoir s’inspirer de ce qui se fait chez eux. Les deux centres visités : C.T.M (Carrefour Tiers Monde) et Cador . Ils nous ont bien accueillis, et nous ont donné les informations dont nous avons besoin. Le lendemain, le responsable du centre CTM est venu dans le foyer pour compléter les informations.

Le 14 du mois de mai, c’était la fanfare Saint Joseph qui a animé la messe. Je suis heureux des progrès qui se réalisent. Les enfants sont parfois capricieux mais nous avançons à petit pas.
Notre champ de maïs évolue très bien. Les maïs sont déjà en fleurs, et nous avons planté les tiges du manioc.

Le centre où j’ai conduit notre amie Stéphanie pour sa formation professionnelle est tenu par une communauté de religieuses. Elles ont une petite cithare qui est gâtée. Elles m’ont demandé de leur réparer. Je l’ai réparée, et peut-être irai-je enseigner à l’une d’entre elles comment jouer. Elles ont la cithare mais personne ne sait comment jouer.
Bien amicalement,
Patrick

Quelques photos des enfants et des jeunes :