Bonjour, bien chers Parrains, Marraines et Amis
J’ai le plaisir de vous faire part des nouvelles du mois de février 2021.
Tout d’abord je remercie le Grand Dieu pour la santé de tous dans le Foyer. 

La tempête de Corona-virus continue à faire des victimes dans notre pays. Sans doute, la grande ville de Lomé sera sous le couvre-feu dans les jours à venir. Parce que l’autorité sanitaire a recensé plusieurs personnes contaminées dans la capitale  fin février.

Aujourd’hui, la statistique de Covid-19 dans notre pays est de :

  • 7188 Confirmés

  • 1185 Actifs

  • 5981 Guéris

  • 85 Décès.
  • La plupart des églises restent toujours fermées sauf quelques paroisses. Cette semaine, plus précisément lundi, la Conférence Épiscopale du Togo a rencontré le gouvernement Togolais ; la C.E.T. présentant une doléance pour la réouverture totale de toutes les églises. J’espère que le gouvernement fera de son mieux. Les forces de l’ordre qui veillent sur la population , sur les routes, dans les marchés, comme dans les lieux publics, ne sont plus en fonction. Ils ont regagnés leur caserne. Est-ce à cause de cela que le nombre de la contamination a augmenté dans la vie de Lomé ?
    Certains de mes frères ne sont plus dans le Foyer. Patrick les a remis à leur famille. C’est parce qu’ils se permettaient de mener une vie inappropriée : des sorties la nuit, pour revenir à 4h du matin ; ils volaient les vivres pour les donner à leurs amis ; après les cours, ils revenaient tard à la maison ; ils escaladaient le mur pour sortir. C'étaient là des faits répétitifs. Plusieurs fois Patrick a convoqué leurs familles, mais ils ne voulaient pas changer. Ils ont pris mes outils de travail : mon ordinateur, le disque dur externe et la souris, la clé USB. Une méconnaissance totale du règlement intérieur. Ils ne respectaient plus Patrick ni Nicole, qui sont nos parents. Moi aussi je fais parfois des choses qui ne sont pas bonnes. Mais pour mes petits frères, ils sont allés trop loin. Ils n’ont pas pensé à leur avenir. Ils ne savent pas ce qu’ils cherchent en étant dans le Foyer. Ils étaient sept : Amos, et Godwin, (les chefs de la bande), Kévin, Robert, Martin, Mathieu et Benoît. Patrick a jugé bon qu’ils retournent dans leurs familles. C’est dommage qu’ils aient terminé ainsi, alors que nous avons tout ici dans le Foyer, pour réussir nos études, et préparer notre avenir.
    Vu que l’utilisation du PC est indispensable pour terminer ma formation, Nicole et Patrick ont décidé de tout faire pour m’en procurer un autre. Dans un premier temps, ils ont acheté le disque externe, et quelques semaines après ils ont acheté l’ordinateur, que j’ai beaucoup aimé. Merci à l'association "un frère pour les orphelins" qui a financé ces achats indispensables pour moi.
    Aujourd’hui dans le Foyer, nous sommes au nombre de 8 enfants, un petit groupe : Vincent, Florent, Germain, Léon, Henri, Joseph, Béni et moi Sylvestre. La vie continue dans le Foyer comme cela était.
    Ce matin nous avons séché le soja, après le ramassage par mes petits frères.
    Les choux que Patrick a semés dans la cour de la maison se développent très bien.
    Florent et Germain épluchent les noix de palmier, Yayra (Béni) lui, ramasse les oignons.
    Les autres jouent au baby-foot.
    Stéphanie ("sœur" des garçons avec qui elle passe les fêtes et une partie des vacances) a terminé vaillamment sa formation professionnelle : la couture. Présentement, elle est chez nous dans le Foyer, pour un stage de 6 mois ; et déjà, elle vient de boucler les trois premiers mois. Après le stage, elle aura son propre atelier. Félicitations pour sa persévérance. Nous nous sommes mis dans notre habit de fête, pour prendre une photo de souvenir avec elle.
    Le trimestre a été bon pour mes petits frères. Je suis à la dernière année de mes études universitaires. Je prépare activement ma licence. Je m'en sortirai avec une bonne mention je l'espère.

    Un grand merci, chers Parrains et Marraines, pour vos soutiens, qui m’ont permis d'en arriver là !
    Au nom de tout le foyer, je vous embrasse tous et toutes.